Compte-rendu de l’atelier SCRP et Cision « Transformation digitale de la communication »

Compte-rendu de l’atelier SCRP et Cision « Transformation digitale de la communication »

Nous avons assisté hier matin à l’atelier « Transformation digitale de la communication : où en sommes-nous ? » organisé par le Syndicat du Conseil en Relations Publics et présenté par Cyndie Bettant, Responsable marketing de Cision et Directrice de la publication du blog Culture RP.

L’occasion de revenir sur les chiffres de l’étude Cision « Comment les Dircom perçoivent la transformation digitale ? » parue en octobre 2019 et réalisée auprès de 380 Directrices et Directeurs Communication en France.

En s’appuyant sur ces chiffres, voici les éléments clés à retenir de cette matinée parmi lesquels le retour aux relations médias, l’importance du relationnel et de la confiance : autant de valeurs que nous prônons au sein d’Amalthea pour construire des RP et une notoriété durable.

Quels sont les principaux freins à la transformation digitale en entreprises ?

  1. Le manque de formation et de compréhension des objectifs
  2. Le manque de budget
  3. Le manque d’accompagnement du ComEx

Malgré ces freins, 63 % des dircom interrogés estiment être en avance sur la transformation digitale dans la communication.

La transformation digitale dans les métiers de la communication : en pratique ça donne quoi ?

  • Les RP digitales, influenceurs, publicité web et social ad sont de plus en plus souvent utilisés.
  • Les RP traditionnelles et l’événementiel sont utilisés dans les mêmes proportions
  • La publicité média traditionnelle est de moins en moins souvent utilisée.

On note dans ces tendances, un retour aux relations médias traditionnelles, là où quelques années auparavant, le digital prédominait. Un retour au relationnel qui va de pair avec la notion de confiance sur laquelle nous revenons plus bas.

Quel est l’impact de l’intelligence artificielle dans la communication ?

Les communicants sont plutôt confiants dans l’impact positif qu’apporte et que va apporter l’intelligence artificielle dans leurs métiers.

  • 2/3 pensent que l’IA va améliorer les actions de communication
  • 72 % pensent que l’IA va permettre de libérer du temps pour se consacrer à des taches à forte valeur ajoutée
  • Seul 9 % pensent que l’IA va faire disparaître des emplois dans la communication.

Et la data dans tout ça ?

  • 87 % des répondants estiment que la data n’est pas assez utilisée dans la communication.
  • 72 % pensent que les départements communication ne sont pas assez équipés pour faire face à la transformation digitale et à l’analyse de la data.

Mais la data en communication, ça sert à quoi ?

  1. À mesurer les résultats des actions.
  2. À personnaliser les contenus.
  3. À mieux cibler les audiences.

La confiance, fer de lance de la communication d’aujourd’hui et de demain

« No trust, no business, la confiance ne s’achète pas, elle se gagne. »

On ne consomme plus, on n’achète plus un produit ou un service sans se renseigner sur la marque, les valeurs, l’éthique, l’image qu’elle véhicule.

La confiance et l’engagement sont devenus les moteurs de la communication de même que l’influence.

Être communicant, une course contre la montre ?

Il n’y a pas que nos métiers qui se sont transformés mais aussi la notion de temps. Avec la multiplicité des canaux de communication disponibles aujourd’hui, il nous faut nous adapter et jongler entre :

  • le temps immédiat => les réseaux sociaux
  • le court terme => les relations médias
  • le temps long => l’image de marques, les valeurs, la notoriété

La communication doit faire entendre sa voix dans l’entreprise

C’est un fait que l’étude met très largement en évidence : les directions de la communication ne sont pas suffisamment écoutées dans leurs entreprises.

  • 51 % des répondants pensent que leur direction générale ne les écoute pas assez.
  • 70 % estiment que les consignes des départements communication ne sont pas suffisamment appliquées dans leur entreprise.
  • Seul 37 % des dircoms interrogés sont au Comité de Direction de leur entreprise.

Il est important pour une marque de partager des valeurs communes véhiculées par les collaborateurs en interne et soutenues par des actions de communication à l’externe afin d’avoir une image de marque forte et de créer un lien de confiance.