Accès indirects : l’USF réagit face à la décision de la justice anglaise et sollicite le SUGEN

USFSuite à la décision récente d’un tribunal britannique reconnaissant l’exigibilité de droits de licence SAP pour des utilisateurs d’applications tierces interfacées avec SAP (affaire Diageo), l’USF, l’association des utilisateurs SAP francophones, tient à apporter sa vision sur une problématique des « usages indirects » qui est hautement stratégique pour les prospects et clients de SAP, en France et à travers le monde.

« Notre sentiment est que la victoire de SAP est une victoire à la Pyrrhus. Cette affaire donne un signal négatif : elle risque de faire fuir certains prospects et clients de SAP, car elle constitue une épée de Damoclès pour les utilisateurs » commente Claude Molly-Mitton, Président de l’USF. « L’USF a été, il y a déjà plusieurs années, l’un des tous premiers clubs utilisateurs SAP dans le monde à tirer le signal d’alarme sur les accès indirects. Cette problématique devient très concrète, en étant portée pour la première fois devant les tribunaux. Car dans cette affaire, SAP UK n’hésite pas à réclamer au client des redevances qui doubleraient le montant des droits de licence investi sur les systèmes SAP depuis 12 ans par ce client. Même si le contexte contractuel est ici à la fois assez ancien et manifestement spécifique, cette affaire risque de soulever davantage de doutes auprès des clients qui croient avoir réglé un prix définitif pour leurs actifs SAP. »

« Nous assistons depuis plusieurs années à une recrudescence des alertes d’utilisateurs SAP, dont 90% s’estimaient insatisfaits sur la clarté du descriptif des accès indirects lors de notre dernière enquête de satisfaction fin 2016. L’USF a également déjà alerté à de nombreuses reprises l’éditeur sur la forte insatisfaction des clients suite aux audits de licences. En février 2016, l’USF a d’ailleurs lancé un Groupe de Travail, conjointement avec le CIGREF, sur les audits de licences SAP. Un livre blanc est prévu sur ce sujet en juin 2017 » complète Patrick Geai, Vice-Président de l’USF et Président de la Commission pratiques commerciales avec SAP.

« Dans ce contexte, cette affaire donne toutefois une caisse de résonnance majeure à un problème que l’USF a été longtemps bien seule à dénoncer, mais aussi, espérons-le, poussera SAP à clarifier publiquement sa position sur le sujet, ce qu’elle n’a jamais fait à ce jour » expliquent Patrick Geai et Claude Molly-Mitton.

L’USF et SAP France se sont d’ailleurs immédiatement rapprochés pour organiser rapidement un nouvel échange concret sur le sujet.

Mais, même si le dialogue va donc évidemment continuer entre l’USF et SAP France sur ce sujet complexe et sensible, il s’agit d’un sujet mondial, qui touche l’ensemble des utilisateurs SAP à travers le monde.

Par conséquent, l’USF sollicite officiellement le SUGEN (SAP User Group Executive Network), réseau international des 20 plus importants clubs d’utilisateurs SAP au monde (sauf DSAG), pour qu’il adresse très rapidement ce problème au plus haut niveau avec SAP.

Contacts presse – Agence Amalthea

Murielle Mazau – mmazau@amalthea.fr

A propos de l’USF – www.usf.fr – @CMollyMitton – #ConventionUSF – #USF_fr

L’association des utilisateurs francophones des solutions SAP est une association 1901 ayant pour objectif l’échange de connaissances et le partage d’expériences entre les utilisateurs francophones de toutes les solutions SAP et les personnes intéressées par ce domaine ainsi que l’influence sur l’éditeur SAP.

Indépendante financièrement, elle est dirigée par un Conseil d’Administration, actuellement composé de 17 membres, et présidé, depuis la 7ème année consécutive, par Claude Molly-Mitton, de l’Agence pour l’Informatique Financière de l’Etat (AIFE – Ministère des Finances et des Comptes Publics).

L’USF organise également chaque année deux événements principaux :

  • le Printemps de l’USF, en mars à Paris (événement exclusivement réservé aux membres de l’USF),
  • la Convention USF, les 4 et 5 octobre à Lille.

Depuis le 1er décembre 2016 et pour une durée de 2 ans, l’USF préside le SUGEN (SAP User-Group Executive Network), réseau international des 20 plus importants clubs d’utilisateurs SAP au monde (sauf DSAG) créé en 2007.

L’USF en chiffres, c’est :

  • 3 150 membres représentant plus de 450 entreprises et administrations, dont 75 % des entreprises du CAC 40, 62 % de celles du SBF 120, et 50 organismes publics ;
  • 2 874 participants aux 97 réunions annuelles (hors événements) organisées par 49 Commissions et Groupes de Travail animés par 65 bénévoles actifs ;
  • Une publication majeure par mois : Livres Blancs, Notes de Perspectives, Magazines USF, Rapport d’Activité…