Être ingénieur dans la transition environnementale : les étudiants de MINES ParisTech à l’initiative

MINES ParisTechLes 7 et 8 novembre derniers, les élèves de troisième année du cycle Ingénieur Civil de MINES ParisTech organisaient un cours séminaire intitulé « Ingénieurs et Transitions Environnementales ». Comment outiller concrètement les futurs ingénieurs pour face aux problématiques environnementales ? Les étudiants de MINES ParisTech se sont saisis de cette vaste et délicate question. Ces journées ont abouti à la production d’un rapport commun rédigé par l’ensemble de la promotion de dernière année, à paraître en début d’année prochaine.

Cet événement s’inscrit dans l’ambition de l’École de placer la Transition Énergétique au cœur de son plan stratégique et dans le cadre de la refonte du Cycle Ingénieur Civil afin de mieux préparer les ingénieurs, scientifiques et entrepreneurs du futur à répondre aux défis du 21ème siècle.

“A MINES ParisTech, nous apprenons aux étudiants à s’interroger sur le monde qui les entoure. Depuis plusieurs années, nous remettons les enjeux de Transition Énergétique au cœur de la formation. En pleine refonte du Cycle Ingénieur Civil, l’initiative des étudiants nous fait passer à la vitesse supérieure. Nous nous en réjouissons.” Matthieu Mazière, Directeur des Études à MINES ParisTech

A l’initiative de quelques élèves de dernière année désireux de regrouper plusieurs intervenants de renom sur un des sujets qui préoccupent particulièrement les étudiants « la place de l’ingénieur face aux défis du changement climatique », la première édition de ce séminaire s’articulait autour de trois cycles de conférences, d’une demi-journée d’ateliers et d’une nocturne ouverte aux anciens élèves et autres étudiants de PSL.

“Nous sommes partis du constat que notre formation ne permettait pas aux étudiants de comprendre et de participer à la Transition Environnementale autant qu’ils le voudraient. Force est de constater que les ingénieurs ont contribué à l’organisation de la libération des 14 milliards de tonnes de CO2 dans l’atmosphère : quelles pratiques d’ingénierie devrons-nous mettre en place pour répondre aux enjeux du 21ème siècle ? Et comment organiser un futur avec de nouvelles activités humaines neutres en carbone ? Les retours des étudiants, comme des intervenants, sont univoques : le cours a remporté l’adhésion et plu par son contenu et sa forme. Ils regrettent pour la plupart de n’avoir eu que deux jours pour comprendre et approfondir ces thématiques.” L’équipe organisatrice du séminaire

Les étudiants MINES ParisTech de la transition environnementale à l’initiative
L’équipe organisatrice du séminaire – De gauche à droite : Paul BRIERE, Amaury DE BALINCOURT, Domitille LEGRAND, Clarisse HIDA, Coline DECOURCELLE, Matthieu MAZIERE (Directeur des études), Antoine GOUTALAND

Le choix du thème de ce séminaire s’inscrit dans le parcours des élèves ingénieurs, en intégrant les enjeux environnementaux aux thématiques traditionnelles de l’École, comme les sujets de gestion des ressources, mais également de redéfinition des modèles économiques et financiers, de modèles circulaires et de transformation de l’activité productive.

Le mouvement est lancé : les étudiants s’arment pour faire face à l’un des plus grands défis du 21ème siècle.

L’intégralité de ce séminaire a été diffusée en direct et est désormais disponible en streaming :

Jour 1 matinaprès-midi et nocturne et Jour 2 .
Programme détaillé 

 

Contacts presse MINES ParisTech Agence Amalthea 

Murielle Mazau – mmazau@amalthea.fr & Sophie Rousset – srousset@amalthea.fr

À propos de MINES ParisTech@MINES_ParisTech

MINES ParisTech, composante de l’Université PSL, forme les ingénieurs capables de relever les défis de demain, des leaders excellents scientifiquement et internationaux. S’inscrivant dans son plan stratégique, l’École ambitionne d’être un acteur de référence dans les domaines de l’innovation et l’entrepreneuriat, la transition énergétique et les matériaux pour des technologies plus économes, les mathématiques et l’ingénierie numérique pour la transformation de l’industrie, y compris la santé, tout en restant fidèle, depuis sa création en 1783, à ses valeurs de solidarité et d’ouverture vers la société.