Portrait de femmes dans l’industrie : Noémie Noyret Responsable R&D de Texprotec

Texprotec« Le secteur industriel est ouvert aux femmes. Il faut se faire confiance et agir ! »

Une formation en France et à l’étranger

Originaire de Chambéry, Noémie Noyret est une passionnée des matières scientifiques. Après un Bac S obtenu en 2001, elle s’oriente vers un DUT Sciences et Génie des Matériaux à la Technopole Savoie Technolac afin d’allier savoir-faire théorique et pratique. Elle suit des travaux dirigés sur les polymères, les métaux et les matériaux composites, appliqués au monde de l’industrie.

Noémie Noyret Responsable R&D de TexprotecSon souhait de travailler dans un environnement international la pousse, en 2003, à partir étudier à l’étranger. Grâce à une bourse de la Région Auvergne-Rhone-Alpes, elle passera un an en Ecosse à l’ « Edinburgh Napier University » pour y passer un « Bachelor of Engineering ». Cette expérience très riche tant au niveau personnel que professionnel sera un déclencheur pour la suite de sa carrière.

De retour en France en 2004, Noémie intègre un cursus d’école d’ingénieurs dans l’industrie du textile technique en rejoignant l’ENSAIT (Ecole Nationale Supérieure des Arts et Industries Textiles) à Roubaix. Pour parfaire son parcours, elle renouvelle plusieurs expériences à l’étranger (Maroc, Espagne, Pologne et Canada) grâce à des partenariats avec d’autres écoles étrangères.

En 2008, Noémie obtient son diplôme d’ingénieure et prend le temps de réfléchir à son avenir : elle souhaite occuper un poste polyvalent qui lui permettrait de s’investir dans plusieurs domaines complémentaires. L’idéal serait de trouver une PME ou ETI où elle pourra mettre en application toute la richesse des connaissances acquises pendant son parcours universitaire.

« A l’étranger, j’ai appris à me débrouiller seule, à m’ouvrir l’esprit et à m’adapter à toutes sortes de situations. Il ne faut pas se fermer de portes et savoir saisir les opportunités en confiance. »

Grâce à son expérience, Noémie rejoint Tresse Industrie en septembre 2009 en tant que Responsable R&D, suite à un premier contact pris sur un salon professionnel en Allemagne.

L’innovation au cœur de la stratégie de Texprotec

Au quotidien, Noémie développe de nouveaux produits et de nouveaux process, soit pour une demande client spécifique, soit pour mettre en place une production à l’échelle industrielle. En 10 ans, son métier s’est fortement diversifié et le service R&D de Texprotec compte désormais une équipe dédiée de 5 personnes : responsables, ingénieurs, alternants, thésards.

Pour faire face à un marché de plus en plus concurrentiel notamment au niveau européen, le service R&D a pris un virage stratégique en développant notamment une gamme de solutions de gaines de blindage électromagnétique EMIPROTEC dédiée au secteur automobile, aéronautique et ferroviaire. Texprotec est ainsi sur le point de passer une nouvelle étape de son développement pour devenir fournisseur de rang 1 afin de développer des solutions sur-mesure en direct avec les plus grands constructeurs automobiles et contribuer au développement des véhicules hybrides et électriques de demain.

« La direction de notre PME est très ouverte aux investissements aussi bien techniques qu’humains. Nous mêlons nos savoirs faire et notre ouverture d’esprit pour inventer des produits innovants et intégrer de nouvelles techniques de travail. »

Le service R&D de Texprotec ne travaille pas seul et s’appuie sur l’expertise du monde de la recherche universitaire, avec l’Institut Pascal, un laboratoire de l’Université de Clermont Auvergne dédié à la problématique CEM et l’Institut Carnot de Bourgogne de l’Université de Dijon pour les développements Matériaux. Ces partenariats renforcent les capacités à innover de Texprotec.

Être une femme dans un milieu industriel n’est pas un frein à une carrière professionnelle réussie

« Effectivement, le secteur industriel est majoritairement masculin mais il n’est pas fermé aux femmes et travailler dans cet environnement n’est pas une exception. Le plus grand obstacle, c’est l’autocensure. Il faut savoir faire ses preuves et surtout se faire confiance. Pour rendre le secteur industriel plus attractif, il faudrait valoriser plus souvent les modèles féminins et utiliser les terminologies appropriées systématiquement, tout le monde y gagnerait. En 2020, on ne devrait plus s’étonner de la présence des femmes aux postes techniques »

PARCOURS EN BREF

  • 1984 : Naissance à Aix-les-Bains
  • 2003 : DUT Sciences et Génie des Matériaux à la Technopole Savoie Technolac
  • 2004 : Bachelor of Engineering de l’Edinburgh Napier University
  • 2008 : Diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Industries Textiles (ENSAIT) de Roubaix
  • 2009 : Arrivée chez Tresse Industrie
  • 2012 : Création de Texprotec et développement du département R&D qui regroupe aujourd’hui 5 personnes

Contact presse – Agence Amalthea

Murielle Mazau – mmazau@amalthea.fr

A propos de Texprotec

Texprotec propose des solutions de gaines de protection de câbles, de tuyaux et de tresses de conduction ; une expertise multiple acquise sur 5 générations dans les techniques de tressage, tissage et tricotage de fils textiles et métalliques. Texprotec, dont le siège se situe à Ambert (63), regroupe 4 unités de production : Tresse-Industrie, Electro-Shunt et Lejeune, en France, et une à l’international (Mexique). Il se positionne sur des marchés de niche dans les secteurs de l’automobile, de l’aéronautique, du ferroviaire, de l’électronique, du médical ou encore du militaire. Texprotec compte 120 collaborateurs et réalise un chiffre d’affaires de 15 millions d’euros dont 50% réalisés à l’export.

Texprotec mène une politique d’innovation offensive en s’appuyant sur son service R&D et un laboratoire de test intégré, qui a permis le dépôt de 5 brevets ces dernières années. Texprotec investit chaque année 5% de son chiffre d’affaires en R&D. De la sélection des matières premières, à la production et la livraison de ses produits, Texprotec s’attache également à garantir une qualité de ses produits et de ses services, l’ensemble des sites de production étant certifiés ISO 9001. Texprotec est également conforme aux référentiels ISO/IATF16949, EN9100, EN13485 et ISO14000.

Attaché aux valeurs humaines et environnementales, Texprotec a instauré depuis de nombreuses années une politique RSE axée sur la transmission d’un savoir-faire intergénération, le recrutement de jeunes collaborateurs et une politique salariale juste et équitable.