10 nouveaux services en faveur de la mobilité d’ici fin 2019 sur le territoire de Lyon Vallée de la Chimie

Lyon Vallée de la ChimieProjet majeur de la politique de développement économique et industriel portée par la Métropole de Lyon, la Vallée de la Chimie, forte de son ADN de plateforme d’innovation et d’expérimentation, accueille, en partenariat avec les acteurs spécialisés comme le SYTRAL, de nombreux projets de nouvelles mobilités sur son territoire.

“La mobilité est devenue un enjeu majeur de la plateforme Lyon Vallée de la Chimie. Aujourd’hui, près de 75 % des 50 000 salariés qui travaillent dans la Vallée utilisent leur voiture pour les trajets domicile – travail, et le territoire connaît une importante congestion des voies de circulation aux heures de pointes. Pour accompagner les investissements industriels en cours, qui vont contribuer à densifier encore l’activité sur la Vallée, nous souhaitons continuer à déployer le réseau de transports en commun, aménager les infrastructures de la Vallée et imaginer les nouvelles mobilités de demain, au service des usagers.” Julien Lahaie, Directeur de la Mission Lyon Vallée de la Chimie

Densifier le maillage du réseau TCL pour mettre Lyon Vallée de la Chimie à 35 minutes de la Gare de Lyon Part-Dieu

Acteur clé de la mobilité dans la Métropole de Lyon et partenaire de la Mission Lyon Vallée de la Chimie sur ses projets en faveur des nouvelles mobilités, le SYTRAL met en œuvre notamment sur cette fin d’année :

  1. L’augmentation du cadencement des lignes : depuis la rentrée de septembre 2019, l’offre de mobilité a encore évolué avec une augmentation du cadencement des principales lignes de TCL qui assurent la desserte de la Vallée de la Chimie (ligne Zi6, ligne 60, ligne C12 et ligne 93).
  2. La mise en service en 2020 d’une ligne équipée de bus hydrogène, pour assurer une liaison « zéro émission » entre Lyon Jean Macé et la Vallée. Ces bus hydrogène sont alimentés par un carburant fabriqué sur place, dans la Vallée, par électrolyse, à partir d’énergie renouvelable du barrage de Pierre-Bénite. La ligne Zi6 (future ligne 64) connectera ainsi en moins de 20 min Techsud à Saint-Fons.
  3. Le lancement d’un service de Transport à la Demande (TAD) dynamique : lauréat de l’édition 2018 de l’Appel des 30 !, ce projet d’expérimentation d’offre de transport « à la demande dynamique », réalisé en partenariat avec Keolis, va permettre d’assurer une desserte du dernier kilomètre et un rabattement des salariés vers les hubs de mobilité, notamment les gares de Feyzin et de Saint-Fons. Les voyageurs du réseau pourront réserver leur déplacement à l’avance ou en temps réel via une application dédiée, tcl.fr ou auprès d’Allô TCL dès le mois de décembre 2019.

Renforcer le Plan de Mobilité Inter-Entreprises pour préparer les mobilités de demain

Pour renforcer le rayonnement de son Plan de Mobilité Inter-Entreprises, mis en place à la fin des années 2000 et qui fait office de pionnier en France à l’échelle d’un tel bassin d’emplois, Lyon Vallée de la Chimie se positionne comme le territoire d’atterrissage pour des expérimentations sur les nouvelles mobilités, en mettant notamment en œuvre :

  1. Les 3 premières stations VELOV de la Vallée sur la commune de Saint-Fons (mise en service en décembre 2019).
  2. Le système de location longue durée de vélos à assistance électrique MY VELOV, offre développée par la Métropole de Lyon et JCDecaux en partenariat avec Cyclable®, le n°1 français du vélo urbain électrique, pour encourager l’utilisation de modes doux pour les trajets domicile–travail.
  3. La poursuite du développement de la plateforme de co-voiturage spécifique à la Vallée de la Chimie avec des animations quotidiennes en entreprises et la création de nouvelles communautés d’entraides inter-entreprises.
  4. L’accompagnement au déploiement du télétravail avec l’outil Réduc’mob, outil développé par la Métropole de Lyon et soutenu par l’ADEME, pour mesurer le gain économique et écologique issu du télétravail.
  5. L’essai des véhicules innovants ESPRIT développés par le CEA sur le site de JTEKT: au cours du mois de septembre 2019, les utilisateurs ont pu tester les véhicules électriques utilisables individuellement en auto-partage, sans nécessiter de permis de conduire B.
  6. La construction participative d’une carte de la cyclabilité du territoire: élaboration avec les cyclistes du territoire d’un outil d’information destiné à aider les usagers dans le choix de leurs trajets en classant les itinéraires par niveaux de pratiques cyclables.
  7. La mise en place de services de vélo-bus entre Lyon-Gerland et la Vallée pour lever les freins aux changements de comportements en accompagnant les cyclistes débutants afin de leur donner les bons réflexes de sécurité routière.

En parallèle, une série d’installations a été réalisée ces derniers mois dans la Vallée afin d’accompagner la dynamique d’aménagement des infrastructures sur le territoire : restructuration du rond-point de Solaize, installation de voies mode doux entre les deux ponts de Solaize/Vernaison, à l’entrée de ville de Saint-Fons, au passage SNCF de Saint-Fons, sur l’avenue Léon Blum à Feyzin, et la création d’abords paysagers au niveau de la sortie Lones de Pierre-Bénite…

Dernière réalisation notable, le nouveau pôle multimodal d’Irigny-Yvours située entre Vernaison et Oullins a ouvert le 5 septembre 2019. Il place les zones d’activités du Broteau et d’Yvours à 11 minutes de la Gare de Lyon Perrache et 44 minutes de la gare de Saint-Etienne Chateaucreux avec un train toutes les 30 minutes en heures de pointe.

Pour les départs depuis la halte ferroviaire, des consignes à vélos et des cheminements modes doux permettent un accès facilité, de même que des lignes de bus (grâce à la ligne 15 (Bellecour Charité / Irigny Hauts de Selettes) ou en voiture (parking de 250 places). La ligne 18 (Gare d’Oullins / Vernaison Place) connaît une augmentation de fréquence en heures de pointe et une modification de son trajet.

Contacts presse Vallée de la Chimie – Agence Amalthea

Coradine Sersiron – csersiron@amalthea.fr