Lyon Vallée de la Chimie recense ses émissions de CO2 pour co-construire sa « trajectoire carbone »

VDLC

La Métropole de Lyon accélère la transition de son socle industriel

Lyon Vallée de la ChimieDécouvrez tous les communiqués de presse Lyon Vallée de la Chimie, projet majeur de la politique de développement économique et industriel porté par la Métropole de Lyon, a démarré en 2020 un travail d’état des lieux des émissions de gaz à effet de serre (GES) à l’échelle de la plateforme industrielle.

Réalisé dans la continuité de I’expérience et de la méthodologie utilisée pour élaborer le Plan Climat Air Énergie Territorial du Grand Lyon, cet exercice de consolidation s’appuie sur les informations de la base de données ATMO AuRA. Selon ces informations, les émissions 2020 de la Vallée de la Chimie s’élèvent à 1 800 ktCO2 équivalent par an, soit 26% des émissions totales de la Métropole de Lyon.

Cette démarche, qui constitue une première en France à l’échelle d’une plateforme industrielle, permet de confronter des données concrètes de trajectoire carbone, aux objectifs de diminution des GES à l’horizon 2030, inscrits dans le Plan Climat Air Énergie Territorial, et dans le Schéma Directeur des Energies de la Métropole de Lyon.

« Ce travail est l’occasion de prendre conscience des bénéfices des recherches effectuées par les centres de R&D de la Vallée. Les innovations sur les nouveaux carburants, sur le traitement des gaz d’échappement des véhicules thermiques et sur l’éco-conception des matériaux composites, sont autant d’innovations nées sur le territoire Lyon Vallée de la Chimie, qui seront utilisées partout dans le monde. L’objectif de la Métropole de Lyon est de révéler comment les entreprises du territoire participent à la transition écologique grâce à leurs activités. » Emeline Baume, Vice-Présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’Economie

Chiffres clés consolidés par Lyon Vallée de la Chimie

  • 1 800 ktCO2 équivalent par an
  • 26% des émissions totales de la Métropole de Lyon
  • 98% des émissions issues de l’activité des 27 sites étudiés
  • 2% pour le transport de marchandises
  • Moins de 1% pour le déplacement pendulaire des 10 900 salariés recensés sur la plateforme

Données issues de la base de données ATMO AuRA, avec une prise en compte des données liées aux consommations d’énergie et aux émissions de CO2 sur le périmètre du territoire cadastral.

Suite au diagnostic, plusieurs axes de travail évolutifs vont s’accélérer pour optimiser les émissions de GES :

  • Optimiser les process industriels
  • Développer la production locale d’énergies renouvelables (et de récupération), et interconnecter les réseaux énergétiques
  • Réduire l’impact environnemental des produits
  • Repenser la logistique industrielle
  • Expérimenter des solutions innovantes

Cette initiative, au cœur de la stratégie « Lyon Vallée de la Chimie 2030 », marque une première étape de référence dans la construction de la trajectoire carbone de la plateforme industrielle. Elle a vocation à réunir, de manière volontaire, l’ensemble des acteurs du territoires (industriels, élus, usagers…) pour co-construire un projet de développement et d’aménagement cohérent avec l’ambition forte portée par la Métropole de Lyon de faire de la Vallée de la Chimie une référence « bas carbone » en Europe.

Contacts presse Lyon Vallée de la Chimie – Agence Amalthea

Coradine Sersiron – csersiron@amalthea.fr
Floriane Gouache – fgouache@amalthea.fr