VALGO dépasse ses objectifs en 2015 et poursuit son déploiement à l’international

ValgoVALGO a réalisé un chiffre d’affaires de 41 millions d’euros en 2015, pour un résultat net comptable de 3 millions d’euros.

« Malgré une conjoncture économique difficile l’année dernière, nous sommes parvenus à dépasser notre objectif initial de 40 millions d’euros de chiffre d’affaires, grâce à notre approche originale de la revalorisation de sites industriels. En prenant en charge la dépollution complète in situ, le redéploiement économique et les opérations de développement immobilier, nous favorisons la pérennité de la reconversion des sites » explique François Bouché, Président Directeur Général de VALGO.

Des priorités pour 2016 qui capitalisent sur les points forts de VALGO

Dans l’objectif d’étendre son développement, VALGO peut s’appuyer sur :

  • Le renforcement de sa présence à l’international : la société, déjà établie au Brésil depuis 2014, a doublé son chiffre d’affaires dans ce pays. Elle va s’implanter à Turin en Italie en avril 2016, ce qui portera à vingt personnes l’effectif de toutes ses filiales. L’Italie, à l’instar de la France, est confrontée à une problématique et à des enjeux de renouvellement urbain importants, offrant ainsi de nombreux sites à revaloriser.
  • Une implication accrue en matière de formation : dans la dynamique du Mastère Spécialisé « Chef de projet Décommissionnement et Réhabilitation Environnementale » lancé en partenariat avec l’INSA Rouen, à l’automne dernier, VALGO envisage de consolider ses liens avec le monde universitaire et de poursuivre son programme de recrutement de cadres techniques opérationnels dans les métiers de la reconversion industrielle.
  • La transformation du Pôle d’Innovation des Couronnes: parallèlement au projet de stockage d’hydrocarbures par Bolloré Energie qui débute, VALGO poursuit la reconversion industrielle du site de l’ancienne raffinerie de Petit-Couronne. Débutée fin 2014 avec des opérations de déconstruction, de dépollution et de mise en sécurité, elle a permis de traiter 10 000 tonnes de produits pétroliers et de valoriser 20 000 tonnes de métaux. Les réalisations d’une plateforme logistique et d’un biocentre par VALGO devraient suivre, à échéance 2019. Les travaux, évalués à 30 millions d’euros s’étaleront encore sur 4 ans.
  • La Fondation d’entreprise : créée par VALGO en 2015, la Fondation d’entreprise VALGO a pour objectifs de mettre l’écologie au cœur des consciences et de susciter chez le plus grand nombre l’envie d’agir concrètement. Elle permet de donner une dimension plus pédagogique à l’expertise et aux métiers de VALGO en soutenant des projets liés aux métiers de l’environnement – projets éducatifs au Brésil concernant le recyclage des déchets dans les bidonvilles ou la plantation de végétaux – ou concourant à la mise en valeur du patrimoine – exposition de photographies prises au Pôle d’Innovation des Couronnes afin de le « fixer » durant toute sa reconversion.

« Au cours de l’année 2016, nous devrions passer du statut de PME à celui d’ETI, notamment grâce au soutien du réseau Bpifrance Excellence qui accompagne les entrepreneurs de croissance avec des prêts à l’innovation et des aides à l’export. Nos axes de développement porteront sur l’absorption de notre filiale VALBIO qui propose des solutions de valorisation des déchets agroalimentaires en énergie et sur une opération de croissance externe auprès d’une société spécialisée dans le décommissionnement industriel » ajoute François Bouché.