Valgo : réindustrialisation du pôle d’Innovation des Couronnes, 50 millions € investis et 100 emplois créés

ValgoVALGO a fait le point sur l’avancée des travaux et les prochaines étapes de son projet de réindustrialisation du Pôle d’Innovation des Couronnes (ancienne raffinerie Pétroplus) lors d’une réunion de travail, ce vendredi 24 juin 2016 en Préfecture en présence de la Préfète de la Région Normandie Nicole Klein, le député de Seine Maritime Guillaume Bachelay, le Président de la Métropole Rouen Normandie Frédéric Sanchez, de la représentante de la Région Normandie Sophie Gaugain, du maire de Petit-Couronne Dominique Randon, ainsi que du PDG de Valgo François Bouché, les représentants de Bolloré énergie et d’Eiffage construction .

« Ce projet illustre l’approche innovante de VALGO en faveur de la revalorisation des sites industriels, qui prend en charge la dépollution complète in situ, le redéploiement économique et les opérations de développement immobilier. Le développement d’activités pérennes sur le site représente aujourd’hui un enjeu stratégique pour VALGO comme pour le territoire. »François Bouché, Président Directeur Général de VALGO.

« Depuis le début, la Métropole Rouen Normandie est mobilisée, en lien avec l’ensemble des partenaires publics et privés, pour la revitalisation du site de Petit-Couronne. En plus de notre contribution financière à la rénovation du quai conduite par le Port, je proposerai cet automne au Conseil métropolitain de décider une baisse à 1% de la taxe d’aménagement, de façon à accompagner et accélérer la reconversion du site, en facilitant l’implantation de nouvelles activités et la création de nouveaux emplois. » – Frédéric Sanchez, Président de la Métropole Rouen Normandie.

Un ambitieux projet de réindustrialisation tourné vers l’innovation

Suite à l’acquisition en 2014 de l’ancienne raffinerie Pétroplus, VALGO y déploie aujourd’hui un ambitieux projet de réindustrialisation tourné vers l’innovation, ayant pour vocation d’illustrer à grande échelle son modèle « 3D » de Déconstruction, Dépollution et Développement de friches industrielles.

En parallèle, Bolloré Energie et Eiffage, partenaires de VALGO sur le projet, poursuivent, selon leurs plannings propres, leurs projets respectifs d’activité de stockage d‘hydrocarbures et de plateforme logistique multimodale sur plus de 50 hectares. Afin de faciliter le développement de ce projet, VALGO demande aux autorités de déclarer le projet d’intérêt général.

Démantèlement et dépollution : 25% des travaux réalisés

La reconversion industrielle du site a débuté fin 2014 avec des opérations de déconstruction, de dépollution et de mise en sécurité. Ces travaux mobilisent chez VALGO une quarantaine de spécialistes de la dépollution et de la déconstruction de sites industriels, pour réaliser :

  • La mise à l’air, la mise en sécurité, le pompage et l’évacuation des produits ;
  • Le désamiantage ;
  • Le démantèlement et la démolition ;
  • La dépollution des sols.

A ce jour, plus de 14 000 tonnes de produits pétroliers ont été traitées et plus de 16 000 tonnes de métaux ont pu être revalorisées. Ces travaux, dont le coût, jusqu’à présent est de 30 millions d’euros, s’étaleront encore sur 4 ans.

Développement économique : 100 emplois créés

En parallèle aux travaux, VALGO a lancé la reconversion économique du site, soutenue par un investissement de l’entreprise de 20 millions d’euros environ, et permettant :

  • Le développement des activités de recherches et d’innovation du groupe VALGO dans les laboratoires existants ;
  • L’installation d’activités de recherche, avec des sociétés comme AXIPEM (R&D, analyses d’échantillons et production de kit d’échantillonnage pour l’industrie agroalimentaire), HMC (Diagnostic prélèvement amiante et centre de formation), OHT (traitements des effluents hydrocarburés), ou encore BJL Normandie (analyse amiante de prélèvements d’air) ;
  • Le lancement des études préalables à l’installation d’un biocentre VALGO de traitement des terres polluées, sur une surface évaluée à 8 hectares ;
  • L’accueil de partenaires académiques, et notamment l’INSA de Rouen, qui utilise le site comme terrain d’expérimentation dans le cadre de son Mastère Spécialisé en Décommissionnement et Réhabilitation Environnementale, créé en 2015 en partenariat avec VALGO.

Soutenu par la mandataire liquidateur et la préfecture de région, le projet de réindustrialisation du Pôle d’Innovation des Couronnes représente à terme, soit à l’horizon 2019, la création d’environ 400 emplois, et l’investissement de 300 millions d’euros, par VALGO et ses partenaires.