Elisabeth Ayrault, Dirigeante de CNR, reconduite dans ses fonctions de Présidente du Directoire

CNRPar décret du Président de la République en date du 16 juillet 2018 (paru au JO du 17/07/2018), Elisabeth Ayrault est reconduite dans ses fonctions de Présidente du Directoire de CNR (la Compagnie Nationale du Rhône). Sa nomination avait été proposée par le Conseil de Surveillance de CNR. Le décret paru ce jour fait suite à l’audition d’Elisabeth Ayrault par les Commissions des Affaires Economiques du Sénat et de l’Assemblée nationale qui se sont prononcées en faveur de sa reconduction. Un témoignage de la confiance accordée à la Présidente de CNR pour la conduite passée et à venir de l’entreprise.

Le premier mandat d’Elisabeth Ayrault a débuté en 2013. Les 5 années écoulées ont permis de faire reconnaitre et de développer le modèle unique d’aménageur de territoire qu’est CNR, en France comme en Europe et à l’international. Ce second mandat qui lui est aujourd’hui confié permettra à Elisabeth Ayrault de poursuivre son action pour valider la prolongation de la concession de CNR et d’œuvrer pour faire de l’entreprise un outil toujours plus performant et innovant, au service des collectivités, pour la mise en œuvre de la transition énergétique. Premier producteur français d’énergie 100% renouvelable, CNR atteindra en 2020 l’objectif ambitieux des 4000MW de puissance installée et les objectifs post 2020, qui seront fixés durant ce second mandat, seront tout aussi ambitieux. De même, en tant que laboratoire des énergies du futur, CNR poursuivra et intensifiera ses actions en faveur de l’innovation dans le domaine de l’énergie, des transports propres et du monde agricole.

Dès son arrivée en 2013, Elisabeth Ayrault s’est attachée au déploiement d’un plan stratégique visant à développer le Rhône dans une logique de conciliation des usages et de réappropriation du fleuve, à accélérer le développement des énergies renouvelables hors Rhône initié au début des années 2000, et à conforter CNR dans son rôle d’acteur engagé de la transformation du monde de l’énergie.

L’entreprise est ainsi passée de 315MW de puissance installée hors hydroélectricité en 2013 à 720MW à mi 2018 et affiche un objectif de 1000MW pour 2020. Au travers de 9 engagements pris en faveur du climat lors de la COP21, CNR a souhaité contribuer à la lutte contre le changement climatique. Elle a ainsi déployé le long du Rhône un corridor électrique de bornes de recharges rapides alimentées en électricité d’origine renouvelable. Elle a lancé une première campagne de financement participatif afin de permettre aux consommateurs d’être acteurs, sur leur territoire, de la transition énergétique. Elle a créé une instance de dialogue entre les grands fleuves, IAGF, pour partager le modèle de gestion intégré d’un fleuve en France et à l’international…

Une vision et des ambitions pour son 2ème mandat

Devant les Commissions des Affaires économiques du Sénat et de l’Assemblée nationale, Elisabeth Ayrault a exposé les grandes orientations de CNR pour les années à venir. Il s’agira de renforcer encore les actions d’accompagnement des territoires pour la mise en œuvre de la transition énergétique. Ces grandes orientations intègrent la nécessité d’une anticipation et d’un pilotage au plus fin des activités de CNR, face aux impacts sur le Rhône de phénomènes climatiques de plus en plus extrêmes, à l’image de l’année 2017 qui a vu se succéder une longue période de sécheresse et de forts épisodes de crues en fin d’année.

5 grands axes vont guider les années à venir

1. Finaliser les conditions de la prolongation de son contrat de concession.
2. Poursuivre les développements d’actifs dans les énergies renouvelables (eau-vent-soleil), la commercialisation d’offres d’agrégation à destination de producteurs d’énergies renouvelables météorologiques, et l’expérimentation de nouvelles offres de vente directe d’énergie renouvelable et décentralisée.
3. Conforter l’activité à l’international de CNR via son ingénierie.
4. Participer activement à la recherche sur les nouveaux outils de production d’énergie renouvelable, et à la création de filières industrielles françaises de pointe dans 4 domaines principaux :

  • Le stockage et l’hydrogène vert ;
  • Le nouveau photovoltaïque (photovoltaïque flottant, photovoltaïque « vertical », agrivoltaisme…) ;
  • Le numérique et le digital, outils de pilotage indispensables des EnR ;
  • La mobilité durable et alternative, intégrant un usage renforcé du fleuve pour le transport de marchandises.

5. Développer des projets en lien avec les acteurs de l’innovation : CEA, IRSTEA, Pôles de compétitivité, start-up…
6. Renforcer les liens avec le monde agricole et son accompagnement pour une optimisation des usages de l’eau dans un contexte de baisse de l’hydraulicité du Rhône.
7. Développer le capital humain de l’entreprise pour anticiper les évolutions de ses métiers.<>

Depuis 2013, Elisabeth Ayrault est Présidente du Directoire de CNR. Elle est également membre du Conseil de Surveillance du Grand Port Maritime de Marseille, Présidente de son Comité d’Audit et Administrateur de GeoPost (Groupe La Poste). Chevalier de la Légion d’honneur, elle a occupé les fonctions de Directrice Générale Déléguée de SITA France (filiale de SUEZ ENVIRONNEMENT) de 2009 à 2013. Elle a rejoint DUMEZ Immobilier Promotion en 1991 et a travaillé pendant 10 ans pour ELYO société spécialisée en efficacité énergétique.

Architecte DPLG de formation, elle est diplômée de l’IAE et titulaire d’un DEA de géographie urbaine et d’un DSPU de l’Institut Agronomique Méditerranéen. Elle a débuté sa carrière professionnelle en créant en 1980 une agence d’architecture et d’urbanisme à Perpignan.