Programmation Pluriannuelle de l’Energie : La Métropole de Lyon met en œuvre une transition énergétique innovante et ambitieuse à l’échelle de son territoire

Par | Catégorie Vallée de la Chimie | 27 Nov 2018 | Mots Clefs , , ,

A l’occasion de l’annonce par le gouvernement de la nouvelle Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE)*, et alors que le salon Pollutec ouvre ses portes, la Métropole de Lyon confirme son positionnement de territoire volontaire et exemplaire au service de la transition énergétique, notamment au travers d’un projet concret : l’Usine Energétique Métropolitaine.

La réaction de David Kimelfeld, Président de la Métropole de Lyon, suite à cette annonce 

« Très tôt, la Métropole de Lyon a pris conscience des enjeux climatiques. Grâce à notre Plan Climat Énergie Territorial, nous avons déjà réduit nos émissions de gaz à effet de serre de -16,5%.

A l’image de l’Usine Energétique Métropolitaine, dans la Vallée de la Chimie, la Métropole de Lyon fait figure de territoire pionnier en matière de transition énergétique. Mais face à l’ampleur du réchauffement nous avons décidé d’aller plus loin. Nous avons initié dès 2015 avec le Schéma Directeur des Energies notre propre programmation pluriannuelle des énergies pour définir la transition énergétique de notre territoire à horizon 2030.

Ce schéma forme le socle technique de notre futur Plan Climat et propose d’ores et déjà des objectifs exigeants. Pour mener à bien cette ambition que je porte, et être à la hauteur des enjeux climatiques, nous avons besoin de l’ensemble des acteurs concernés. C’est pourquoi nous lançons le 13 décembre une vaste concertation citoyenne. Ensemble, nous devons tous, collectivités, acteurs du territoire, associations et habitants prendre notre part et participer collectivement à la lutte contre le dérèglement climatique. »

La Métropole de Lyon engagée dans la transition énergétique

Le Schéma Directeur des Energies, qui définit la transition énergétique du territoire à horizon 2030 et formera le socle technique du futur Plan Climat, propose d’ores et déjà des objectifs ambitieux :
* Une baisse de 20% de la consommation d’énergie,
* La consommation de 15,5% d’énergies renouvelables supplémentaires,
* Une réduction de 40% des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030.
* La Métropole a contribué au débat public organisé dans le cadre de la préparation de la PPE, en organisant son propre débat le 14 juin 2018. Au total, 80 participants, élus, partenaires, et citoyens, ont participé, en présence du Président de la Commission Nationale du Débat public.

L’Usine Energétique Métropolitaine de Lyon Vallée de la Chimie, illustration concrète d’une transition énergétique exemplaire du territoire

Regarder la vidéo sur l’Usine Energétique Métropolitaine dans la Vallée de la Chimie

La plateforme industrielle Lyon Vallée de la Chimie produit déjà près de la moitié des énergies renouvelables et de récupération de la Métropole de Lyon, grâce notamment à la présence sur son territoire de
* L’usine hydroélectrique de CNR à Pierre-Bénite, qui produit 450 000 mégawattheures par an ;
* L’unité de traitement et de valorisation énergétique de la Métropole de Lyon, située au port Edouard Herriot, qui injecte chaque année 235 000 mégawattheures dans le réseau de chaleur urbain ;

La centrale solaire sur le site de Solvay Belle-Etoile, qui produit 2 millions de kilowattheures par an, soit la consommation électrique annuelle de 2 000 habitants.

Le positionnement stratégique de la Vallée au Sud de la Métropole, à proximité de certains grands réseaux de chaleur urbains de l’agglomération, avec des infrastructures de frêt multimodales permettant un acheminement performant et durable de déchets sont des atouts qui en font un site de premier choix pour la production d’énergies renouvelables répondant aux besoins de production locale d’une énergie verte et compétitive.

Projets en cours, issus des industriels privés

* Lyon-Rhône Solaire, plusieurs centrales photovoltaïques portées par un opérateur unique regroupant l’ensemble des propriétaires privés, pour installer 40 000 m2 de toitures et parkings. Puissance développée : 7,4 MWc, soit la consommation électrique annuelle d’une ville de 4 000 habitants. Les premières installations seront opérationnelles en 2019.

* Gaya, plateforme démonstratrice de production de biométhane à partir de biomasse sèche (bois, végétaux, déchets alimentaires, etc.) créée par Engie et ses partenaires en 2017 avec l’ambition de développer une filière industrielle innovante, locale et durable. L’objectif est de produire un gaz vert transportable dans les réseaux de gaz naturel ou directement utilisable comme carburant.

* Total, Centre de Recherche de Solaize, laboratoire de recherche destiné à développer de nouveaux bio-composants pour les carburants sur le site du Centre de Recherche de Solaize, ayant nécessité près de 3,5 millions d’euros d’investissement en 2016.

* IFP Énergies Nouvelles travaille notamment sur la production de biocarburants de 2ème génération et d’intermédiaires chimiques à partir de biomasse, ainsi que sur des solutions innovantes en matière de stockage d’énergie, pour lutter contre les émissions de gaz à effet de serre et de polluants, et limiter la dépendance au pétrole des secteurs du transport et de la pétrochimie.

Projets en cours, à vocation publique

* Plateforme industrielle connectée énergie-déchets, Lyon Vallée de la Chimie ambitionne de créer une plateforme industrielle connectée public/privé, afin d’offrir aux industriels une solution mutualisée destinée à traiter localement leurs déchets dangereux, puis à les valoriser sous la forme d’énergies vertes, ainsi qu’un réseau d’approvisionnement en énergies vertes et en chaleur fatale mutualisé (« feeder ») connectant les sites industriels aux réseaux de chaleur métropolitains. L’objectif est d’alimenter le territoire en énergies renouvelables et de sécuriser l’approvisionnement des industriels.

* Station de recharge d’hydrogène, dans le cadre du projet HYWAY (HYdrogen WAY) piloté par Tenerrdis, GNVERT et CNR, la plateforme Lyon Vallée de la Chimie abrite, depuis 2016, une station de recharge d’hydrogène, qui permet de recharger environ 15 véhicules utilitaires hybrides batterie/hydrogène par jour.

>> Télécharger le communiqué de presse

Acquisition BtoB BTP Canalisations cloud cloud computing Collectivités Commandes clients compteurs Croissance Digital Dématérialisation Eau Ecole d'ingénieurs Editeur de logiciels Education EMR Energie EnR Enseignement supérieur Environnement Evénement Externalisation Facturation électronique Factures clients Factures fournisseurs Industrie innovation Internet IoT logiciel Logiciels Nomination Oracle Partenariat Photovoltaïque PLM Résultats SaaS salon SAP Solutions collaboratives Tableau Numérique Interactif Tribune Libre énergies renouvelables