Modernisation du réseau d’eau potable : en Isère, on éclate les vieux tuyaux pour améliorer les performances

Par | Catégorie Groupe ELYDAN | 13 Déc 2016 | Mots Clefs , ,

ryb-groupe-2_newsroomLe groupe RYB a fourni sur la commune de Pajay en Isère, un chantier témoin de la réussite des matériaux modernes tels que le PEHD qui permettent de supprimer les fuites et d’améliorer le rendement des réseaux. Alors que les collectivités investissent de plus en plus dans la modernisation du réseau d’eau français pour le renouvellement de leurs anciennes canalisations, ce chantier par éclatement est un exemple concret de la valeur ajoutée des canalisations PEHD.

Un chantier par éclatement plus rapide et moins contraignant que les chantiers traditionnels

Dans le cadre d’un marché du Syndicat des eaux de la Bièvre Isère Communauté, RYB a fourni ses solutions en PEHD à l’entreprise GMTP de Beaurepaire, qui a réalisé un chantier de renouvellement d’une ancienne conduite d’eau potable en amiante ciment, d’une longueur de 370 mètres, sur la commune de Pajay. Un chantier réalisé sans tranchée, par l’éclatement de l’ancienne canalisation, qui consiste à détruire la canalisation enterrée existante et à introduire une nouvelle canalisation en PEHD dans le même temps, en lieu et place.

« Nous avons choisi une solution nous permettant de réaliser des chantiers d’éclatement de vieilles canalisations, une technique que nous privilégions car elle offre des résultats conformes aux attentes de la maitrise d’ouvrage », indique Michel Gabillon de l’entreprise GMTP.

La technique de renouvellement sans tranchée présente de nombreux avantages :

– Un gain financier: grâce à l’absence de mise en décharge de l’amiante ciment dont le coût est élevé, puisque l’ancienne conduite reste en terre,

– Un gain de temps: le chantier est beaucoup plus rapide que les méthodes traditionnelles,

– Un gain de confort pour les riverains: la coupure de la circulation n’est pas nécessaire, ce qui évite la gêne occasionnée aux abords du chantier.

« Certes, la modernisation du réseau d’eau français avec des matériaux modernes représente un certain investissement pour les communes, mais les canalisations PEHD sont à ce jour la solution la plus économique pour atteindre les objectifs fixés par les pouvoirs publics en termes d’optimisation du rendement des réseaux », indique Marc-Antoine Blin, Président du groupe RYB.

Les techniques sans tranchée innovantes représentent seulement 2% des chantiers en France

RYB a fourni des fourreaux en PE100 RC Protect, conditionnés sous forme de deux tourets, un conditionnement qui permet d’avoir de grandes longueurs monolithiques sans aucun emboîtement et ainsi sans aucun risque de fuite.

Ces fourreaux sont plus résistants, grâce à une couche de protection supplémentaire qui enrobe le tube pour le protéger des impacts au moment de la mise en œuvre : une sécurité complémentaire pour les travaux sans tranchée. La canalisation fabriquée par RYB est la première canalisation PEHD en France qui se pose sans matériaux d’apport (sable).

« Les techniques de chantier sans tranchée sont modernes et innovantes, pourtant, en France, seulement 2% des chantiers sont réalisés par éclatement. Nous avons la chance de travailler avec un matériau comme le PEHD, qui de par sa souplesse et son conditionnement en touret, se prête parfaitement à ce type de chantier, une réelle valeur ajoutée dans le cadre du renouvellement des anciennes canalisations du réseau d’eau potable », conclut Marc-Antoine Blin, Président du groupe RYB.

>> Télécharger le communiqué de presse

Acquisition Avis d'Expert BIM chiffre d'affaires cloud Collectivités Commandes clients Convention Croissance data Digital Dématérialisation Eau Ecole d'ingénieurs Editeur de logiciel EMR Energie EnR Enseignement supérieur Entrepreneuriat Environnement Evénement Factures clients Factures fournisseurs Industrie innovation International IoT logiciel Management Nomination Numérique Oracle Partenariat PLM Recherche Recrutement Réseaux d'eau intelligents SaaS SAP supply chain transition énergétique Tribune Libre énergies marines énergies renouvelables